Rencontres - Sophie Leiser, galerie Artphotoby

 

Peux-tu nous raconter rapidement ton parcours et ce qui t’a amené à avoir aujourd’hui cette galerie ?

Journaliste depuis 25 ans, j’ai côtoyé de grands photographes, en agence de presse photo où j’ai démarré ma carrière, et dans un magazine, où j’occupais le poste de rédactrice en chef photo. Je m’intéressais à la photo d’art et j’ai voulu commencer à représenter des photographes, en fondant artphotoby.com, galerie en ligne, représenté sur la plate forme Artsper et maintenant la galerie physique, Artphotoby/Sophie Leiser, depuis 11 mois.

Quelle est ta ligne artistique ? Quel message veux-tu faire passer ?

Représenter des photographes contemporains qui ont une histoire, un passé, des images qui correspondent à une époque, comme des anciens qui ont photographié des artistes des années 60 à 80, comme Tony Frank pour Gainsbourg, Bob Dylan, Michel Giniès pour Mick Jagger, François Darmigny, grand portraitiste, des artistes contemporains qui subliment le médium photo en oeuvre d’art, comme Kai Schäfer que j’expose actuellement. Et des artistes cotés, des valeurs sures, c’est important pour les collectionneurs, Baron Wolman, Claude Guillaumin, Tony Frank.

Comment choisis-tu les artistes que tu exposes ?

Je les choisis en fonction de leur histoire, leur travail qui me parle et qui me touche. Pour certains leur cote, c’est important aussi. Je suis ouverte à de jeunes talents en qui je crois, car je représente des artistes dont le travail me plait avant tout. Le sérieux d’un artiste dans la gestion de ses œuvres est très important pour moi également. En effet la photo d’art est réglementée, numérotée sur 30 exemplaires, et les artistes que je représente respectent ces règles. La qualité de production est primordiale aussi.

Quel est le programme des prochains mois pour la galerie ?

Au mois de Mars, j’expose pour la première fois un autre médium : des éditions originales d’artistes majeurs de l’art contemporain:

Au mois d’Avril j’expose deux artistes, Claude Guillaumin, grand photographe de mode des années 70 qui a débuté à New-York. Nous présentons son travail argentique et ses photos vintage de New-York. Stéphane Gizard, qui a exposé à la MEP - maison Européenne de la photographie à Paris, en 2015 ses portraits de jeunes gens, et qui présente son nouveau travail assorti d’un nouveau livre photo.

Et ma grande nouveauté au mois de Mars : un pop shop Maurice Renoma, scénographie, photographies et shop de sa collections d’accessoires Renoma.

Quelle pièce que tu as actuellement à la galerie me conseillerais-tu d’acheter ?

Une oeuvre de Kai Schäfer, pour son originalité, sa cote et sa rareté (15 exemplaires par oeuvre). 3 formats / 3 prix ! Un livre d’art, à collectionner, sur la piscine Molitor en 1985, de Gil Rigoulet avec 15 tirages argentiques numérotés, ou celui d’un artiste new-yorkais Renato d’Agostin, coté aux Etats Unis, et qui propose un livre d’art avec un tirage argentique numéroté, signé. C’est un excellent achat pour un collectionneur et un prix accessible pour un « objet d’art » qui peut atteindre une cote élevée. Le livre photo numéroté, signé à le vent en poupe ! Il faut bien suivre les artistes qu’on achète. Une photo de Baron Wolman des années 1969 /70 sur des artistes internationaux rock, Mick Jagger, Jimi Hendrix, Miles Davies etc. Je n’ai qu’un exemplaire, signé de chaque, rare !

Qu’est-ce qui te fait avancer dans la vie ?

La passion ! la création, les rencontres, les échanges.

Quel type de parisienne es-tu ?

Je suis une parisienne qui jouit de la vie parisienne, ses expos, sa culture, ses quartiers, ses spectacles.

Accepterais-tu de partager avec nous tes 3 pépites parisiennes (restaurant, culture, shopping, activité, etc..) que tu t’étais juré de garder pour toi ? 

3 adresses de mon quartier :

- L’hôtel Amour pour un verre, un dîner, un brunch, sa terrasse au vert. Rue de Navarrin.

- Chez Phung, le meilleur bo bun de Paris ! Rue de la Tour D’Auvergne.

- Le prochain Pop shop Maurice Renoma à la galerie Artphotoby !

Mon adresse secrète: ma cantine vietnamienne, cuisine fraiche et légère, et un boudoir sympathique où l’on peut boire un bon verre de vin à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, en toute tranquillité.

Quel est ton rapport à la mode et plus particulièrement aux chaussures ?

J’aime la mode et la suivre. Je pense qu’avoir une belle paire de chaussures, c’est important, car cela habille n’importe qu’elle tenue. Porter de belles chaussure donne de l’allure et de l’assurance !

Pourquoi as-tu accepté d’accueillir Marion et sa première collection NaRae ?

J’ai eu un bel échange avec NaRae et j’ai aimé son projet de création de chaussures féminines de haute qualité, élégantes, à l’image d’une oeuvre d’art !

Merci Sophie!

Sophie Galerie Artphotoby